Les amants du Pilat

Dans un hameau isolé de la commune de Maclas, les époux Jean-Claude Martin, cultivateurs, vivaient en mauvaise intelligence, à tel point que l'épouse Isabelle avait délaissé son mari pour son beau-frère Antoine. Tous deux n'avaient qu'un désir : le supprimer pour vivre heureux.

L'occasion s'en présenta le soir de la foire de Pélussin. Jean-Claude Martin, qui, à son habitude, était rentré ivre, s'était endormi sur son lit... Les deux complices eurent alors l'idée diabolique de le "saigner comme un cochon !" Antoine mania le couteau et Isabelle recueillit le sang dans le seau destiné à cet usage.

Le pilat historique

Plusieurs sites de notre région sont particulièrement riches du point de vue historique.

  • Les romains furent de grands constructeurs à Vienne, aux portes du Pilat. Leurs monuments, réputés solides, sont toujours là, et, pour certains, sont toujours utilisés, comme le théâtre antique de Vienne, qui accueille chaque année le festival de Jazz.
  • Plusieurs villages anciens sont remarquablement conservés : Sainte-Croix-en-Jarez, Malleval, etc. Bien conservés sans doute parce que toujours habités.
  • Les églises des villages sont à visiter et certaines, comme celle de Bourg-Argental présentent un intérêt historique certain.
  • L'industrie a également laissé de nombreux vestiges : le tissage était très présent dans la région, la spécialité particulière appelée "passementerie" dispose même d'un musée à la Terrasse-sur-Dorlay.

Voila de quoi occuper les amateurs de vieilles pierres ou tous ceux qui souhaitent retrouver un peu du passé de la région.