Les amants du Pilat

Dans un hameau isolé de la commune de Maclas, les époux Jean-Claude Martin, cultivateurs, vivaient en mauvaise intelligence, à tel point que l'épouse Isabelle avait délaissé son mari pour son beau-frère Antoine. Tous deux n'avaient qu'un désir : le supprimer pour vivre heureux.

L'occasion s'en présenta le soir de la foire de Pélussin. Jean-Claude Martin, qui, à son habitude, était rentré ivre, s'était endormi sur son lit... Les deux complices eurent alors l'idée diabolique de le "saigner comme un cochon !" Antoine mania le couteau et Isabelle recueillit le sang dans le seau destiné à cet usage.

Les débuts de la signalisation des itinéraires

Le balisage des sentiers de randonnées est maintenant chose courante et le promeneur s'y retrouve facilement. Dans les années 50, le marquage des sentiers en était à ses débuts. Voici ce que l'on trouvait dans un guide de randonnées de ces années.

De la maison du garde à la République : disques jaune / vert.

La route du Comte : disques jaune / bleu.

De la Jasserie au saut du Gier : marques rouges sur les pierres ou les arbres.

Du Bessat au saut du Gier :
- par le chemin de fer : disques jaune / bleu.
- par la Scie du Bost : flèches vertes.

La République : disques jaune / rouge alternant avec les bandes horizontales blanc / rouge du GR 7.

Du Pilon à la Jasserie : bandes blanches horizontales.

NOTA : aux environs du Bessat, la couleur jaune des disques bicolores est toujours tournée du coté du Bessat.
Dans les parcelles de la ville de Saint-Etienne, des numéros sont inscrits dans un rectangle blanc bordé de rouge.