La Jasserie du Pilat


La Jasserie est un but d'excursion qui attire beaucoup de promeneurs. Les courageux pourront y assister au lever de soleil sur les Alpes, un spectacle magnifique. L'hiver, les pistes de ski croisent dans le coin. De la Jasserie, on rejoint rapidement le saut du Gier.

Cyclisme et VTT dans le Pilat


Sur le terrain les balises ont la forme habituelle (triangle avec deux ronds) de couleur jaune généralement. Le numéro du parcours est indiqué dans la couleur correspondant à la difficulté du circuit. Ce numéro est à mettre en rapport avec le guide des circuits VTT édité par le Parc du Pilat. La direction à prendre au prochain carrefour est indiquée par l'orientation du triangle.

Balisage des circuits VTT dans le Pilat
Balises du circuit numéro 8 (la couleur des chiffres est bleue : c'est un circuit facile)
Balisage VTT dans le Pilat - Tout droit
Tout droit
Balisage VTT dans le Pilat - A gauche
Prendre à gauche
Balisage VTT dans le Pilat - A droite
Prendre à droite
Balisage VTT dans le Pilat
En tout cas, c'est pas par là

Que peut-on faire avec un vélo dans le Pilat ?

Le vélo de course ou vélo de route.

Dans ce type de cyclisme, on reste sur le goudron mais cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de montées ni de descentes. On recherche l'endurance dans les montées et le meilleur temps dans les descentes ou sur le plat.

Le vélo tout-chemin (VTC) ou vélo de randonnée.

Les adeptes du VTC recherchent plus le calme et la nature que la performance ou la vitesse. Les parcours de VTC empruntent les petites routes peu fréquentées par les voitures ou les chemins de terre. Il se faufilent entre les cultures, longent les bois et les forêts ou parfois les traversent sous l'ombre des arbres. On peut ainsi découvrir le Pilat, de village en village, en évitant les grands axes.

Les circuits étant bien entretenus et bien balisés dans le Pilat, vous n'aurez aucun mal à les suivre.

Le vélo tout-terrain (VTT).

La pratique du VTT exige une bonne condition physique : les montées sont souvent raides, les descentes se font parfois sur des terrains irréguliers qui nécessitent de l'attention et de l'adresse.

Les puristes distinguent encore plusieurs tendances dans la pratique du VTT :

  • Le Cross : les difficultés du terrain sont variées : montées, descentes sur pierres, passages difficiles ou étroits, virages délicats, etc. Cette diversité demande aux participants des qualités techniques (pilotage, équilibre,...) et physiques.
  • La descente : on cherche à obtenir le meilleur temps sur un parcours exclusivement en descente.
  • Le trial met l'accent sur l'équilibre et la maîtrise du vélo : il consiste à franchir des obstacles sans poser le pied à terre, ni rien d'autre que les pneus du vélo. Les obstacles peuvent être naturels (dénivelés, grosses pierres, troncs d'arbres...) ou artificiels. Le coté spectaculaire du trial en fait une discipline souvent mise au programme des manifestations.

Sentier à pieds ou en VTC

Un petit sentier qui se prêterait bien à une balade en VTC

Petit sentier en dessous de Véranne

Idéal pour la pratique du VTT

Le ViaRhôna

Le ViaRhône est un parcours vélo qui relie le lac Léman à la Méditerranée et qui longe le Parc du Pilat au niveau d'Ampuis Condrieu...

Associations, clubs...

Le Velocio et autres manifestations.

Comme nous l'avons dit, les reliefs du Pilat sont bien adaptés à la pratique du cyclisme ou du VTT. Aussi de nombreuses manifestations (courses, randonnées) sont organisées chaque année.

Une des plus connues et sans doute le "Velocio". Ce nom a été choisi en hommage à Paul de Vivie (1853-1930), dont le surnom était justement "Velocio", qui vécut à St Etienne et qui fut l'un des premiers pratiquants du cyclotourisme.

Quelques guides.

Vous pouvez bien sûr pratiquer le vélo sans parcours pré-établi mais vous risquez de passer à coté des circuits les plus ludiques et les plus intéressants. Les guides les plus adaptés et en parfaite correspondance avec le balisage sur le terrain sont édités par le Parc du Pilat.

Le matériel du cycliste.

Comme toujours l'insouciance est synonyme d'imprudence. Si vous partez les mains dans les poches (enfin sur le guidon quand même) vous risquez de vous retrouver bien ennuyés en cas de crevaison ou de petit incident de parcours. * Si vous pratiquez régulièrement le vélo, nous vous conseillons même d'avoir le matériel toujours prêt dans une poche du sac à dos ou mieux, dans une trousse qui se fixe au guidon ou à la ceinture.

  • Un minimum d'outillage : un jeu de démonte-pneus, des rustines et de la colle, une chambre à air de rechange, un câble de rechange, une clé de 8 et une clé de 10. Et bien sûr il faut savoir se servir de ce matériel. Il n'y a pas besoin d'être un champion de la mécanique mais il est indispensable de savoir réparer une crevaison.
  • Dans tous les cas, une gourde pleine d'eau et, si vous partez pour plus de deux heures, quelques petites choses à manger.
  • Un casque et des gants.
  • Une carte de randonnée (série bleue Top25 de l'IGN au 1/25000 par exemple) et/ou le descriptif du circuit que vous allez faire.

Du VTT au vélo de route : des machines différentes.

Quelques rappels qui feront sourire les adeptes du deux roues, mais qui pourront être utiles à ceux qui découvrent cette pratique.

Vélo de route

Le vélo de route.

Ce vélo est conçu pour être léger et rapide, il est optimisé pour la vitesse sur route. Pas question avec ce type de vélo de s'aventurer sur des chemins ou en terrain irrégulier mais sur le goudron, c'est le plus adapté.

Les roues sont grandes (70cm), munies de pneus très étroits (700 x 20 à 28 mm) ou de boyaux. Le rapport de transmission offre de gros développements. La selle est étroite. Le guidon recourbé facilite la position "penchée" sur le vélo qui participe aussi au gain de vitesse.

Vélo tout chemins VTC

Le VTC (vélo tout chemin).

Le vélo "tout chemin" se situe entre le vélo de route et le VTT. Les roues sont grandes mais avec des pneus plus larges (700 x 32 à 40 mm) et fortement cramponnés. La selle est plus large. Le guidon droit, et les rapports de vitesses assez courts permettent de développer plus de puissance dans les montées. L'avant et l'arrière peuvent être équipés de suspensions.

Vélo tout terrains VTT

Le VTT (vélo tout terrain)

Solidité et robustesse sont ici les qualités recherchées. On retrouve les caractéristiques essentielles du VTC mais avec des roues plus petites (26 pouces soit environ 66cm) et des pneus encore plus adhérents. Les freins sont particulièrement efficaces (système V-brake ou freins à disque) et peuvent souvent être actionnés d'un seul doigt, ce qui est nécessaire dans les descentes en terrain irrégulier où le guidon doit être maintenu fermement en permanence. La suspension à l'avant est toujours présente ; la suspensions arrière est utile pour les descentes.

Vélo BMX

Le BMX

La très grande maniabilité du BMX permet des figures quasiment acrobatiques. Les roues sont petites (20 pouces soit environ 51cm) et le cadre est abaissé. Ce vélo est parfait pour "le fun" mais mal adapté à la randonnée.