La prière de l'arbre

Ce petit poème se retrouve dans plusieurs livres plus ou moins anciens, par exemple le guide "Au cœur de notre Pïlat" (1968) par Claude Berthier.

Passant, si l'envie te prend de lever la main sur moi, écoute un instant avant de me blesser :
Je suis la chaleur de ton foyer aux froides journées d'hiver.
Je suis l'agréable ombrage qui, par les chaudes journées d'été, te protège contre le soleil brûlant.

Les Biefs du Pilat


Dans les siècles passés, les biefs, les bisses, les béals et les béalières, étaient des petits canaux chargés d'amener l'eau aux roues à aubes ou aux turbines de moulins, de scieries ou d'usines de tissage. Ils permettaient également d'irriguer les prés et les prairies.

Ces techniques d'un autre âge, pourtant propres et renouvelables, ont été trop vite abandonnées au profit d'autres plus critiquables. Elles pourraient, après modernisation, redevenir l'outil principal et indispensable de la gestion globale de l'eau et du développement durable et de la restauration climatique.

Une Association "Les Biefs du Pilat" a été créée. Elle a pour objectif de promouvoir l'utilisation des biefs pour prévenir les inondations, en canalisant et en répartissant les eaux de ruissellement.

Voir le site de Association Les biefs du Pilat Association Les biefs du Pilat.